Quand l’entreprise gamifie son management – Aktisea

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !
image_pdf
4.8/5 - (6 votes)

Si certaines activités sont sources d’épanouissement, ce n’est pas toujours le cas. Aussi, comment maintenir le niveau d’engagement de collaborateurs a qui l’on confie des activités routinières et qui présentent, en apparence, peu d’intérêt ?

Si les évolutions technologiques permettent de plus en plus d’automatiser le traitement d’opérations « mécaniques », il existe encore beaucoup d’activités peu intéressantes et répétitives qui ne peuvent être traitées que par les êtres humains et dont on ne peut faire l’économie.

C’est le cas d’activités telles que la prospection commerciale, la saisie de données ou les relances téléphoniques. Ces missions constituant le cœur de métier d’Aktisea, ses fondateurs, conscients de cette réalité, ont imaginé de les animer de manière ludique en « gamifiant » plusieurs processus d’animation d’équipe.

Présentation de la pratique

Adepte des jeux de société, l’un des fondateurs d’Aktisea, Alban Grolleau, a eu l’idée de recourir au jeu pour rendre l’ambiance plus « sympa », améliorer le quotidien des équipes et les amener à prendre du plaisir dans la réalisation d’activités souvent rébarbatives et stressantes.

Initialement utilisée dans le cadre d’une offre de service, la gamification a progressivement été intégrée dans certains processus d’animation d’équipe pour prendre des formes différentes, telles que :

  • La « Breaking news», point journalier sur les projets. Les équipes se réunissent à 8 heures au son d’une musique de journal télévisé afin d’échanger sur l’actualité de l’entreprise.
  • Le « Challenge Rocky», qui consiste à mettre en compétition les équipes sur une activité rébarbative, telle que la saisie de données, pendant 1 heure, sur la musique du film «Rocky ». Le collaborateur qui a saisi le plus de données est déclaré vainqueur, sachant qu’un contrôle qualité est parallèlement effectué.
  • Des jingles sont diffusés lorsque certains collaborateurs atteignent leurs objectifs, ce qui déclenche les félicitations de leurs collègues.
  • L’instauration d’un « arbre de satisfaction clients » où les collaborateurs peuvent apposer les logos des entreprises au fur et à mesure de la réalisation des missions.
  • Le « défi des poteaux » inspiré du jeu télévisé Koh Lanta. Afin de réduire au maximum les erreurs de saisie dans le logiciel S.I.R.H. concernant l’activité de recrutement, 2 équipes sont s’affrontent dans le but de rester le plus longtemps possible sur les poteaux. Au bout de 10 erreurs, l’équipe tombe à l’eau.
  • La « piscine », qui est une illustration ludique du temps passé par les collaborateurs sur les missions auprès de clients d’Aktisea. Une ligne de nage correspond à une « mission client ». Chaque déclaration d’heure de travail sur la mission fait avancer le nageur dans le bassin.

De plus, pour faciliter le maintien des compétences et leur développement, l’entreprise organise différentes activités ludiques, comme par exemple :

  • Un jeu de questions/réponses où deux collaborateurs doivent répondre le plus rapidement possible aux questions posées par un manager,
  • Un jeu intitulé d’« Elevator Pitch » pendant lequel tous les collaborateurs sont invités à s’entrainer sur la présentation de l’entreprise, pendant une durée équivalente à un temps de trajet en ascenseur,
  • Un jeu « Burger Quizz » sur différents thèmes d’activité de l’entreprise.

Les bénéfices

Le management par le jeu est un réel vecteur de qualité de vie au travail et de convivialité. La gamification est particulièrement pertinente pour permettre aux collaborateurs de prendre du plaisir à traiter des activités qui peuvent être rébarbatives et routinières.

L’utilisation de jeux permet aux collaborateurs :

  • De bien comprendre les objectifs et les résultats attendus, les « règles du jeu »,
  • De quantifier leur performance (le résultat) et leur progression (l’effort),
  • De se dépasser via des challenges et d’acquérir de l’expérience en s’amusant,
  • De vivre des moments conviviaux et dynamiques et de les partager avec leurs collègues.

Appréhender certaines situations par le jeu permet en outre de libérer la parole, d’instaurer un échange sincère et authentique, de connaître autrement les collaborateurs et de mieux les accompagner dans la réalisation de leurs missions et de leur évolution professionnelle.

Ces rituels ont un effet positif sur l’engagement, la solidarité et l’appartenance et renforcent l’attractivité de l’entreprise.

 

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page