Quand les salariés indiquent chaque matin leur humeur – Fiat

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !
image_print
5/5 - (6 votes)

Une entreprise a beau s’évertuer à créer les meilleures conditions du bien-être pour ses collaborateurs, la bonne ou la mauvaise humeur appartient à chacun et les causes peuvent être extérieures à l’entreprise. Comment détecter les baisses d’énergie ou de motivation, les frustrations ou les insatisfactions ? Cette responsabilité incombe-t-elle au management ? N’y aurait-il pas un risque d’intrusion dans la vie privée ?

Conscient que les salariés arrivent dans l’entreprise avec leurs préoccupations, et soucieux de prendre en considération les difficultés que pourraient vivre un salarié qui auraient un impact préjudiciable sur sa motivation et son efficacité sans toutefois tomber dans le piège de l’assistanat ou de l’intrusion dans la vie personnelle, Fiat Brésil a placé à l’entrée de son usine des tableaux de présence ornés de feux tricolores.

En arrivant au travail, chaque salarié renseigne sur ce tableau son humeur :

– feu vert, s’il est plein d’entrain
– feu orange, s’il n’est pas très motivé
– feu rouge, s’il rencontre un problème

Les cadres et les spécialistes des ressources humaines consultent les tableaux et reçoivent les salariés qui se seraient déclarés en « feu rouge » afin d’identifier s’ils peuvent les aider. Plus de 80% des salariés se déclarent dans cette situation au moins une fois par an.

Cette démarche pourrait nous sembler irréaliste. Cependant, n’est-il pas plus confortable d’autoriser l’expression d’un mal-être ou d’une difficulté plutôt que de s’échiner à l’identifier, au risque de se tromper ou de voir son inquiétude mal interprétée par le salarié ?

Comme vous pouvez l’imaginer, cette approche sous-tend un vrai climat de confiance et un fort esprit collaboratif. Cela suppose bien évidemment que le management soit formé aux techniques d’entretien de soutien et de résolution de problèmes d’une part, et sache se positionner en orientation si l’origine ne leur incombe pas ou en conseil si la solution entre dans le périmètre professionnel

Idée d’innovation managériale : autoriser chaque salarié à exprimer une difficulté s’il le désire

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page