pictet arbitre

Quand les entreprises embauchent des arbitres – Banque Pictet

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !
image_print
4.2/5 - (5 votes)

Comment gérer les différents et les tensions entre collaborateurs ? Qui, dans l’entreprise, peut se prétendre neutre dans la gestion d’un désaccord ?  Le statut hiérarchique suffit-il à légitimer une décision ?

Cie, créée en 1805 avec un effectif d’environ 2.000 personnes, a trouvé une réponse à ce dilemne : elle a engagé un arbitre pour gérer les conflits internes et assurer le respect de ses valeurs (indépendance, excellence, intégrité et respect).

Il peut être appelé par n’importe quel salarié de l’entreprise. Il a les pleins pouvoirs d’investigation et n’a de comptes à rendre à personne, si ce n’est au PDG.

Il ne s’agit pas d’un médiateur chargé de trouver un compromis, sans pouvoir de décision. En tant qu’arbitre, il « tranche » et peut même aller jusqu’à sanctionner ou démettre un manager de ses fonctions. Il se positionne avant tout en garant des valeurs et des principes collaboratifs adoptés au sein de cet établissement.

Idée d’innovation managériale : Instituez une « fonction » gage de neutralité dans l’analyse et l’arbitrage des tensions

Vous avez aimé cet article ? N'hésitez pas à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page